13 principes de la Wicca
La Wicca est une doctrine aux nombreuses philosophies. Au cours de son évolution, 13 principes (ou préceptes) ont été déterminés afin de bien dicter les lignes directrices de cette croyance. Ces 13 principes ont été adaptés par le Conseil des Sorcières Américaines en avril 1974. La liste qui suit présente les différents principes Wiccans. Vous trouverez aussi des commentaires ainsi que mes interprétations sur ces principes. Je suis d'avis que d'analyser ces préceptes d'une manière plus simple est une manière efficace de bien les comprendre et aussi de les assimiler dans notre vie de tous les jours.

1. Nous pratiquons les rites pour nous mettre en accord avec les rythmes naturels des forces de la vie. Ces rythmes sont marqués par les phases de la lune, les quatre saisons et les quatre fêtes.

Vivre pleinement la Wicca signifie célébrer les esbats (les pleines lunes), ainsi que chacune des 8 fêtes de la roue de l'année. Bien entendu, il est possible que le temps ou les circonstances vous empêchent de le faire, mais je pense qu'on ne peut vraiment vivre entièrement la Wicca qu'en passant une année entière à en suivre les préceptes.

2. Nous reconnaissons que notre intelligence nous donne une responsabilité unique envers notre environnement. Nous cherchons à vivre en harmonie avec la nature, en équilibre biologique, plaçant l'accomplissement de la vie et notre conscience en sein même du concept d'évolution.

Ce principe signifie qu'en tant qu'espèce intelligente, il est de notre devoir de prendre conscience du rôle que nous occupons au sein de notre écosystème et d'agir en conséquence de cette position. Beaucoup de Wiccans ont de la difficulté à bien comprendre ce point dans le sens où ils deviennent parfois des environnementalistes chevronnés, voir même fanatiques, ne tolérant aucune pollution, aucune industrie ou aucun progrès économique. En réalité, ce principe nous dicte plutôt de toujours faire en sorte que nos agissements soient fait en concordance avec la nature: ce qu'on pourrait appeler le "développement durable" autrement dit.

3. Nous reconnaissons qu'il existe une puissance plus grande que celle qui apparaît à la personne ordinaire. Du fait qu'elle est plus grande que l'ordinaire, elle est parfois dite surnaturelle. Nous pensons cependant que c'est une erreur car il s'agit en fait d'une potentialité naturelle.

Nous acceptons qu'une entité, quelle que soit sa forme, son sexe, son origine ou son nom existe. Cette entité peut parfois nous apparaître comme surnaturelle, mais elle est en réalité une partie intégrante de notre système. Ici, ce qu'on pourrait appeler Dieu n'est pas forcément un être surnaturel, mais plutôt une entité comme vous et moi, vivant simplement sur un plan d'existence différent mais tout aussi réel et tangible que celui dans lequel nous vivons présentement.

4. Nous pensons que la puissance créatrice dans l'univers s'est manifestée à travers la polarité masculine et féminine et que c'est la même puissance créatrice qui crée l'interaction entre le masculin et le féminin. Nous n'en estimons aucun supérieure à l'autre, sachant qu'elles se soutiennent mutuellement. Nous pensons que le sexe peut être considéré comme un plaisir, comme un symbole, comme l'incarnation de la vie et comme une des sources cachées de l'énergie utilisée dans la pratique de la magie et de la religion.

Dans la philosophie Wicca, toutes les actions ont habituellement comme objectif définitif la quête d'un équilibre entre deux dualités. Le Dieu et la Déesse en sont la représentation ultime. Nous pensons aussi que toutes les choses qui existent sont en constante opposition avec un contraire, comme le jour et la nuit, le soleil et la lune, mais aussi l'amour et la haine, la santé et la maladie. Le bonheur, l'épanouissement et le succès général dans la vie passe par l'équilibre de tous ces principes. Ainsi, on ne peut éperdument être en amour, tout comme on ne peut continuellement détester tout le monde.

5. Nous reconnaissons l'existence de mondes extérieurs et intérieurs parfois appelés psychologiques, spirituels, inconscient, inconscient collectif, etc. Nous reconnaissons l'existence d'une interaction entre ces multiples dimensions qui se traduit de plusieurs manières, par exemple par la spiritualité, la magie et les phénomènes paranormaux. En conséquence, nous ne négligeons aucune dimension par rapport à une autre et nous considérons le monde dans sa totalité par rapport à la perspective de notre réalisation.

Ce qui est invisible à nos yeux et ce que nous ne voyons pas ne sont simplement pas sur le même plan d'existence que nous. Ce n'est pas parce que les fantômes ne nous apparaissent pas qu'ils n'existent pas. L'univers dans lequel nous vivons est infiniment plus complexe que les simples 3 petites dimensions que nos yeux perçoivent. Nous savons aussi que notre cerveau et notre esprit ont parfois leur manière d'agir qui leur sont propres. L'inconscience, personnelle ou collective, dictent beaucoup plus de nos agissements que nous pouvons le croire.

6. Nous ne reconnaissons aucune autorité hiérarchique, mais honorons ceux qui enseignent, respectons ceux qui partagent leur connaissance et sagesse, ainsi que ceux qui se sont courageusement offerts à l'animation d'un groupe.

Personne n'est supérieur à une autre personne. Certains groupes de Wiccans auront des prêtres ou prêtresses, mais ce ne sont là que des titres symboliques ou honorifiques et n'octroient en rien à leur détenteurs des privilèges que d'autres membres du covens n'ont pas. La connaissance et l'étendue de cette dernière est certainement la vertu la plus respectée parmi les sorciers et sorcières.

7. Nous croyons que la religion, la magie et la sagesse sont trois expressions d'une même voie que nous rencontrons dans la façon de voir le monde et dans la philosophie de vie que nous appelons le paganisme.

J'interprète ce principe comme quoi il nous est tous possible d'obtenir le salut dans la Wicca, quelle que soit la voie que nous empruntons, que ce soit le chemin de la sorcellerie et des actes magiques, la voie de la religion et de la dévotion au déités ou encore l'acquisition de connaissances. Par ailleurs, ces trois disciples sont fondamentalement reliées l'une avec les autres.

8. S'enorgueillir du titre de "païen", "sorcier", "mage", "wiccan" ou de quelque autre de ce genre ne rend pas tel, l'hérédité pas davantage, ni la collection de titres, degrés ou initiations. Un "sorcier" cherche à contrôler les forces présentes en lui et fait son possible pour vivre avec sagesse, sans faire de tort aux autres et en harmonie avec la nature.

Ce principe est un peu, à mon avis, similaire au commandement chrétien "tu n'évoqueras point le nom de Dieu en vain". Bien entendu, pas de châtiment ici, mais simplement que le nom même du rôle que nous occupons n'est ni un outil de persuasion, d'intimidation, de pouvoir ou de contrôle. On ne peut menacer les gens parce que nous sommes un sorcier ou un wiccan. Par ailleurs, plusieurs lignes de pensées Wiccanes conseillent même de demeurer discret lorsque vient le temps de parler de notre appartenance religieuse à la Wicca.

9. Nous croyons à la réalisation de la vie, à l'évolution, au développement de la conscience éclairant notre compréhension de l'univers, ainsi qu'au rôle personnel que nous tenons au sein du monde.

Nous faisons partie d'un tout et sommes des engrenages indispensables dans la plus merveilleuse machine qui soit: l'univers. Nous avons conscience de notre importance dans le fonctionnement de la machine tout comme nous respectons infiniment ladite machine.

10. Notre seule animosité envers le christianisme ou envers toute autre religion ou philosophie de la vie repose sur leur prétention à être "la seule voie" cherchant ainsi à dénigrer la liberté de pratique et de croyance.

Nous respectons les autres croyances, sauf si celles-ci ne respectent pas ce même principe. Nous n'avons absolument rien contre le fait que d'autres personnes vénèrent d'autres dieux et croyances, en autant qu'en retour, elles nous offrent le même respect. La sollicitation, la manipulation, le lavage de cerveau et l'incitation à la peur ne sont pas acceptés dans la Wicca.

11. Nous ne sommes plus aujourd'hui menacés par la discussion sur notre histoire, nos origines et la légitimité de nos traditions. Nous nous sentons essentiellement concernés par notre présent et notre futur.

La chasse aux sorcières est une triste histoire qui nous affecte tous, mais nous sommes maintenant prêt à aller de l'avant. Nous acceptons aussi que des gens puissent dénigrer notre croyance, s'en moquer ou ne pas l'accepter mais nous connaissons ses origines et ses bienfaits.

12. Nous ne reconnaissons pas l'existence d'un principe absolu du mal qui serait, par exemple, représenté par des entités comme "Satan" ou le "Diable" dans la tradition chrétienne. Nous ne recherchons pas la souffrance et ne reconnaissons pas de vertu particulière à la mortification.

Nous refusons de croire l'existence d'un endroit spécifiquement conçu pour des gens "mauvais", tout comme nous ne croyons pas en l'existence d'une entité représentant de manière unilatérale le "mal". Le mal est plutôt perçu comme une réalité omniprésente avec laquelle il faut vivre à chaque jour et qui est opposée au bien. Certaines choses dans la vie nous rendent heureux alors que d'autres nous rendent malheureux. Il faut apprendre à accepter et vivre avec cette réalité de manière intelligente et responsable.

13. Nous croyons que nous devons rechercher dans la nature ce qui contribue à notre santé et notre bien-être.

Ultimement, c'est en se dévouant en la nature et à l'univers que nous trouverons la santé et le bien-être. En entend ici par nature l'ensemble de la création divine. J'interprète personnellement ce principe d'une manière très simple: apprécie ce que tu as et ce qui t'entoure, vie ta vie au jour le jour tout en essayant d'être le plus fidèle à toi-même possible.

Partager

Publicité

Radio Wicca

Articles aléatoires
À la recherche de l'endroit parfait
Delkäne Ravenmoon — 22 juillet 2014
Chargement des commentaires
Notre formidable épopée pour trouver un endroit de culte extérieur qui soit à la fois discret, agréable et facilement accessible.
Une suite au film Magie Noire (The Craft ou Dangereuse Alliance)
Delkäne Ravenmoon — 6 mai 2016
Chargement des commentaires
L’année dernière un remake de « The Craft », le film culte des années 90, avait été annoncé. Le projet a fait son bout de chemin et de récentes informations fournie par Douglas Wick (le réalisateur) ont dévoilé qu’il s’agirait en fait d’une suite.
La protection
Zaza — 5 juillet 2016
Chargement des commentaires
Souvent relayée au second plan, la protection de son esprit est tout aussi importante que la protection de son corps.